Harpe

Anaïs Gaudemard

Soliste internationalement reconnue, Anaïs Gaudemard s’est rapidement imposée dans le monde musical parmi les meilleures harpistes actuelles et les plus brillants interprètes de la nouvelle génération.

En 2012, elle remporte le 1er Prix du prestigieux Concours International d’Israël ainsi que le Prix Spécial pour la meilleure interprétation de l’œuvre The Crown of Ariadne de Murray Schafer pour harpiste jouant percussion, puis en 2016 le 2nd Prix ainsi que le Prix Spécial décerné par le Münchener Kammerorchester au Concours de l’ARD à Munich.

En 2015, elle remporte le Prix « Thierry Scherz » lors du festival des Sommets Musicaux de Gstaad. Ce prix décerné par la Fondation Pro Scientia et Arte lui offre l’opportunité d’enregistrer un disque avec orchestre. Anaïs a choisi de le consacrer aux Concertos pour harpe de Debussy, Boieldieu et Ginastera avec l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie. Paru le 4 novembre 2016 chez Clavès Records, il est dès sa sortie très chaleureusement accueilli par la presse et est sélectionné aux ICMA (International Classical Music Awards) 2017.

Anaïs Gaudemard a ainsi le privileège de collaborer avec des orchestres tels que le Lucerne Festival Orchestra, le Münchener Kammerorchester, Symphonie-Orchester Des Bayerischen Rundfunks, l’Orchestre Philharmonique d’Israël, l’Orchestre Symphonique d’Israël, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie ; sous la direction de Claudio Abbado, Leonard Slatkin, Kazushi Ono, Nir Kabaretti, Leo Hussain, Emmanuel Krivine, Constantin Trinks.

Anaïs Gaudemard a étudié au CNSMD de Lyon (Premier Prix à l’Unanimiteé avec les Félicitations du Jury en 2013) puis à la HEMU de Lausanne où elle obtient le Master Spécialisé Soliste avec les plus hautes distinctions ainsi que le Premier Prix Jost en 2015 qui récompense la meilleure exécution d’un concerto.

Depuis 2014, elle est lauréate de la Fondation d’Entreprise Banque Populaire qui lui octroie une bourse afin de poursuivre son engagement dans la création et la commande d’œuvres pour la harpe.

Anaïs joue une harpe Style 23 Gold, offerte par la maison Lyon & Healy (Chicago, USA) lors du 18e Concours International d’Israël.

Lu dans la presse

« Au vrai, Anaïs Gaudemard donne de cette œuvre une fort bonne interprétation et parvient notamment à faire chanter la harpe et à la rendre mélodieuse (…) Il est vrai que le talent est une arme fatale contre la routine. »

Crescendo Magazine, 6 novembre 2016

 
« Comme elle a raison, la jeune harpiste Anaïs Gaudemard, de nous dévoiler les beautés d’un instrument qui reste encore trop confidentiel (…) Anaïs Gaudemard y est, là aussi, parfaitement dans son élément. »

Clic Musique Magazine, 14 novembre 2016

 

« Anaïs Gaudemard, nouvelle étoile de la harpe française. (…) Ce programme se montre ainsi bien conçu, susceptible de mettre en avant les diverses facettes de son talent. » 

Classica Magazine, novembre 2016

 

France Musique – Carrefour de Lodéon : Présentation du disque « Harp Concertos » sortie le 4 novembre 2016

Discographie
Clavès Records
Pièces pour harpe et orchestre de Ginastera, Debussy et Boieldieu, avec l'Orchestre de l'Opéra de Rouen Normandie, direction Leo Hussain Nomination aux International Classical Music Awards 2017